Importer un objet/image dans un autre décor (Photoshop) les erreurs à ne pas faire :

Dans cet article nous verrons comment importer un objet dans un autre décor et les erreurs à ne pas faire. Il est construit de manière a faire l’erreur en amont pour la corriger ensuite. Donc si vous voulez allez plus vite, apprenez seulement les parties ou j’explique les erreurs.

Avant de commencer, pour ouvrir votre image dans Photoshop, ne faites pas « Importer » mais « Ouvrir ».

Partie 1 : Rapetisser le sujet :

Utilisez la baguette magique pour sélectionner votre sujet :

Astuce : vous pouvez zoomer dans l’image en appuyant sur ALT + (roulette de la souris).

Pour supprimer un bout de sélection, faites ALT et le + se transforme en -.

  • Pour vous déplacer verticalement utilisez la roulette de la souris
  • Pour vous déplacer horizontalement, utilisez la roulette de la souris tout en appuyant sur CTRL.

Une fois que votre sélection est faite : (Vous pouvez rester grossier pour le moment puisque ce n’est qu’un exemple)
Mais, à savoir que les éléments qui ne sont pas sélectionner au début ne peuvent être récupérer plus tard donc appliquez-vous a détourer correctement chaque sujet.  

Faites apparaitre la palette des couches. En cliquant dans :

« Fenêtre » puis dans « Couche »
Plus l’image de la couche couleur est claire, plus cette couleur est présente dans l’image. Dans notre cas, il y a plus de bleu que de rouge dans l’image.

Ensuite on va mémoriser notre sélection :

On clique sur « sélection » dans la barre en haut, puis « mémoriser la sélection ».
Je l’ai renommé cerf  c’est une couche alpha Si on fait « Enregistrer » et pas « Enregistrer sous » ça ne marche pas, il faut un point psd.

Une fois que votre sélection est faite, vous pouvez la déplacer dans un autre décor en cliquant sur :

Et en faisant un cliquer-glisser sur l’image du décor (Fantasy-2 dans mon cas) ouvert au préalable.
en faisant ça je vois que mon cerf est trop grand par rapport au décors

On peut donc faire une « Transformation manuelle » (CTRL + T)

Et j’enfonce la touche MAJ pour garder les proportions.

cliquez cette icone une fois que c'est fait

Quelques problèmes :

Dans ce premier exemple il y a deux erreurs.
Et afin de les mettre en valeur je vais positionner mon image d’origine à côté de mon image rapetissée.
(Pour cela je fais disparaitre les outils de l’écran en appuyant sur MAJ + tabulation.)
(Et si vous voulez revenir à un mode d’affichage avec une fenêtre vous pouvez cliquer dans « fenêtre » – « réorganiser» – « tout regrouper dans des onglets »)

Puis je vais dans l’onglet « fenêtre » – « 2 vignettes verticales » pour avoir les images côte à côte.

Première erreur : ne jamais diminuer le sujet quand on peut agrandir le décor.
En réduisant la taille du cerf, j’ai aussi réduit les pixels qui le composent. Il faut que le cerf soit dans le décor mais qu’il ait le même nombre de pixels. Là je l’ai presque réduit au tiers de sa largeur et de sa hauteur ce qui lui fait neuf fois moins de pixels.
Si je zoom dans l’image je perds en qualité. Donc pour des montages complexes, cela peut être gênant.

En zoomant sur l’œil je m’aperçois que la perte de qualité est flagrante :

Vous devez donc multiplier la taille des pixels avant de le déplacer dans un autre décor :

Pour cela on va dans « image » – « taille de l’image » lorsqu’on est sur le décor

On met les dimensions en pourcentages :

Et pour mettre 16 fois plus de pixels dans l’image par exemple (si votre ordinateur est assez puissant) rentrez les réglages suivants :

Tant qu’on n’imprime pas, pour l’instant la résolution on s’en fiche.

Même s’il existe plusieurs méthodes de multiplication des pixels, Photoshop n’invente pas de détails, il permet juste de zoomer sans trop perdre de qualité.

Donc une fois que la taille du décor a été multipliée, je peux déplacer mon sujet dedans. Et mon sujet est plus petit directement contrairement à la manipulation du début.

Maintenant
Avant

Maintenant si je zoome, je ne perds pas en qualité.

maintenant
avant

Et si les couleurs changent ? :

Cela provient en général du profil colorimétrique des images qui est différent.
Il suffit pour cela de lui attribuer un nouveau profil en sRGB.

Pour cela on va dans « Edition » – « Attribuer un profil »

Partie 2 : importer le sujet (Méthode avancée)

Même si la première manière fonctionne, elle est très simpliste et ne permet pas trop de liberté d’actions.

Revenons un peu en arrière…

Une fois votre sujet sélectionné allez dans le menu « calque » – « masque de fusion » – « faire apparaitre la sélection ».

Le masque de fusion est ce qui apparait sur la droite. Si vous appuyez sur MAJ en cliquant dessus il disparait :

En fait, en utilisant cette technique, on va importer la totalité de l’image du cerf dans l’image du décor, mais le masque de fusion ne fera apparaitre que le sujet.

Ce qui nous permettra par la suite de refaire une sélection plus précise du sujet plutôt qu’avec la baguette magique.

Donc pour déplacer le sujet vous pouvez prendre un outil de sélection comme dans le premier exemple ou déplacer le calque qui contient le masque de fusion en cliquer – glisser.

Lorsqu’on modifie la taille du sujet avec une transformation manuelle, rester appuyé sur MAJ conserve ses proportions, et la touche ALT lui fait conserver sa place dans l’image.

A partir de là, vous pouvez rester sur votre montage et fermer l’image qui contenait le sujet. En effet, la totalité de l’image du cerf est maintenant comprise dans le décor.

Donc appuyez sur F pour passer en mode plein écran.
Et Appuyer sur la barre espace pour se mouvoir dans la fenêtre (une main apparait et vous n’avez qu’a cliquez puis faire glisser la souris)

Améliorer les contours de la baguette magique :

Cliquez dans le menu « Fenêtre » puis « Couches »

Et en appuyant sur le petit carré à gauche de Calque 1 (dans la palette des couches) vous allez pouvoir faire apparaitre la sélection sur un fond rouge :

Ensuite, retournez dans la partie Calque :

Cliquez sur le masque de fusion en appuyant sur Maj.

Donc en cliquant sur le masque de fusion comme ci-dessus et sur le calque 1 dans la palette des couches on obtient ceci :

Ainsi, on peut améliorer nos contours en utilisant l’outil Pinceau.
(Raccourci B)

 (Si vous avez un sujet rouge vous pouvez changer la couleur en double-cliquant sur le masque 1 de la palette des couches)

Mais moi je vais rester en rouge pour cet exercice.

Donc ensuite pour travailler sur un masque de fusion on utilise le pinceau Noir ou le pinceau Blanc

  • Peindre en Noir aux endroits où il faut faire disparaitre des trucs.
  • Peindre en Blanc où il y a des choses à faire apparaitre.
Vous pouvez inverser de couleur en activant les petites flèches en haut. ou en appuyant sur X

Après avoir sélectionné le pinceau, vous pouvez régler ses paramètres en appuyant sur CTRL + ALT + clic droit sur PC (gauche sur MAC), on garde enfoncé et on fait glisser sur l’image :

  • De haut en bas: C’est la dureté de la brosse qui va changer. Plus c’est « mou » plus le cercle aura un contour flou.
  • De droite à gauche : c’est la taille de la brosse qui va changer cette fois-ci.

Dans cet exemple là je vais souvent changer le diamètre de ma brosse mais peu sa dureté. Comme les poils du Cerfs sont assez délimités je peux mettre ma dureté proche de 100. Cependant, si l’animal a une grosse fourrure et des poils au vent, il faut essayer de réduire la dureté et donner à votre brosse un contour plus flou.

Vérifiez que vous êtes en mode « Normal » donc « recouvrant » avec une opacité de 100%.

Ensuite c’est le travail manuel qui prend le relais.
Pour cela vous allez devoir régulièrement utiliser :

  • La barre d’espace pour se déplacer dans la fenêtre.
  • ALT + roulette pour zoomer.
  • CTRL + ALT + clic droit sur PC pour régler le diamètre des pinceaux.

Comme le travail est un peu long et fastidieux, je vous conseille de placer vos différents objets dans l’image (si vous faites un montage avec plusieurs photos) et ensuite d’utiliser le pinceau sur tous ces sujets.

 

Quand vous faites les modifications, si le calque 1 dans la palette des couches est désélectionné et que ce sont une ou plusieurs couches qui sont sélectionnées à la place, vous aurez des traits de couleurs.

En faisant un trait avec mon pinceau blanc, au lieu d’améliorer ma sélection, cela fait un trait bleu.
 Donc il faut sélectionner le calque dans la palette des couches.

Une fois le travail terminé :

Ici mon décor est très sombre, mais dans d’autres situations il faut aussi créer une ombre portée pour éviter que le sujet ne semble collé sur le fond
Logo Neel Naja
Compte photo Instagram
logo tips et cinéma
Compte tuto Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *